Rechercher

NORMANDY BEACH RACE


Si vous êtes passionnés par les véhicules old school, vous deviez vous rendre à Ouistreham samedi dernier car c’est là que 3 fondus de vieilles mécaniques ont réussi à jouer un tour de force en organisant la première course sur sable sur le territoire français. 

Revenons 3 ans plus tôt, lorsque Jean Marc Lazzari, Marc Felix et Thomas Hervé papotent sur la plage californienne où se déroule la mythique course de « the race of gentlemen » à laquelle ils participent. Émoustillés par leur expérience, les trois compères se disent que l’on a tout ce qu’il faut dans notre bel hexagone pour réaliser un événement d’ampleur similaire.  

Dès leur retour, ils se mettent en quête du lieu parfait et la Normandie dispose de nombreux atouts. Après plusieurs dossiers déposés, c’est finalement la commune de Ouistreham qui accepte d’accueillir la première Normandy Beach Race en offrant la plage historique de Riva Bella, connu également sous le nom de Sword beach, qui vit débarquer les troupes alliées 75 ans auparavant. 

Il ne reste plus qu’à poser la date et à motiver les troupes. Chose aisée puisque les organisateurs sont bien connus du milieu. Il ne leur aura pas fallu très longtemps pour trouver 70 participants prêts à vouloir fouler le sable normand avec leurs roues. Et en choisissant la fin du mois de septembre, ils misent sur les chances de jouir d’une belle journée d’un été indien. 

Et qui aurait cru avoir un si beau samedi ensoleillé. Des 9h00, les participants et visiteurs s’approchent de la plage. Des vrombissements se font entendre au loin ce qui est bon signe et à dix heures pétante, le micro de l’excellent speaker annonce l’abaissement du drapeau de la flag girl. Les courses démarrent. 

Quel bonheur de voir ces engins s’affronter sur le 1/8 de miles que fait la piste entourée de bottes de paille. La sélection rudement menée par l’organisation offre un choix qualitatif de véhicules construits avant 1947.  Elle est composée à parts à peu près égale de motos et de voitures. 

Parmi eux nous retiendrons côtés deux roues une très rare Dollar R2 construite en France en 1930 et pilotée par Denis Boccande, mais aussi la sculpturale Rudge 500 de 1927 appartenant à Dominique Debien et sans oublier le side BSA m20 des frères Grépinet qui ont assuré le spectacle tout comme Ton Cornelissen sur son Harley WLDR chaussée de rouge.

Pour les voitures, on craque bien sur le magnifique Ford T spécial de 1926 que Thierry Dubois a amené par la route. Coup de coeur également pour le ford T de 1922 flathead à roues jumelées de l’anglais Brett Pilinger tout aussi radical que la Glennster S 12 cylindres du suédois Glenn Billqvist. Mais bien sûr une mention spéciale à Francis Bonamy des Kustom Surfers qui, avec son Ford A de 1929, nous a fait de la pub en portant notre veste spécialement conçue pour l’occasion. D’autant plus que c’est le véhicule ayant fait le plus de runs.

Le public pouvait également apprécier les lignes de 4 rares « belly thank ». Ces voitures de courses construits après guerre autour de réservoirs annexes d’avions militaires et propulsés par des bijoux issus des productions automobiles de l’oncle Sam. Malheureusement ces engins habitués à l’immensité des lacs salés américains n’ont pas pu briller sur la piste accidentée de Ouistreham. 

Mais le spectacle n’entrait pas que sur la piste puisque autour de celle ci, foule de visiteurs ont pris part à la fête en venant lookés à l’ancienne ce qui éleva tout autant le niveau de l’événement. Sous la grande tente érigée sur la place un grand bar désaltère les troupes notamment grâce à la brasserie Petrol venue de Paris pour l’occasion accompagnée par des groupe de rockabilly. 

Enfin une exposition de voitures et motos sélectionnées avec goût,a regroupé un grand nombre de passionnés sur l’esplanade précédant l’entrée de la plage. Sans oublier le flot quasi continu circulant en ville offrant aux chalands une ambiance magique. Une chose est sûre c’est qu’en ce samedi 21 septembre, Ouistreham ressemblait en tout point à un homologue californien dans les années 50. 

Alors on aura de cesse que remercier Jean Marc, Marc et Thomas pour avoir permis de réaliser ce rêve américain sur le territoire français, Najat qui nous a fait confiance pour couvrir la journée et Francis, des Kustom Surfers qui ont gentiment accepté de porter les couleurs des brigands de la route sur le sable de Ouistreham. 

Nous espérons vivement que l’expérience sera renouvelée pour qu’à notre tour nous participions à la course.

En attendant, on se délectera de la vidéo de Goodtimesfr qui retranscrit au mieux l'ambiance de l'évènement.


Texte : Florian.S - Photos et vidéo : Kevin.B

601 vues