Rechercher

DIELOW


Allez les amis, cela faisait longtemps que nous n’avions pas écrit quelques lignes ici, alors on s’y remet.

Pour ce dernier article de l’année, on vous propose de revenir sur l’ultime événement pour lequel nous nous sommes déplacés cette année. Et ce dernier est devenu inévitable tel un pèlerinage vers la mecque du bon temps. On met la valise dans le coffre, les clés dans le contact et on traverse les Pyrénées direction Pampelune.

C’est dans dans cette très belle ville antique de Navarre que sévit, sous le nom de DIELOW, un groupe de jeunes passionnés de voitures au bon “stance” qui organise un charmant rassemblement automnal eponyme.

Nous avons fait leur connaissance il y a un peu plus de cinq ans grâce à l’implication de leur tête de file, Dani, qui n’a pas hésité à contacter plusieurs passionnés lointains pour les motiver à venir partager un moment sur l’événement. Dans la vie il ne faut pas avoir peur d’avoir du culot car ça marche. Pour preuve nous avions fait le déplacement et sans regrets car l’accueil avait été des plus sympathiques.

Car si aujourd’hui nous continuons à nous déplacer sur certains de ces meetings c’est surtout pour l’ambiance que l’on peut y trouver. Sur ce point là, l’équipe du DIELOW sait y faire puisque on a plus l’impression d’être en week end entre amis que sur un événement automobile. Les organisateurs préparent plusieurs points de chute pour se retrouver dans des bars, des restaurants et des lieux branchés et passer un bon moment puis faire la fête. J’avoue que ce point est assez motivant pour nous… Pour couronner le tout ils sont tout simplement adorables, à l’écoute du moindre souci et bien funs.

Mais bon, si nous faisons cet article, ce n’est pas seulement pour vous narrer un week end de bringue. Il y a avant tout un événement automobile derrière et là aussi les gars du DIELOW sont bons. Pour cette huitième édition ils ont mis la barre haute en voulant rassembler la famille de la personnalisation au sens large du terme. Car aujourd’hui plusieur courants existent sans réellement se fréquenter. Les anciennes, les américaines, les vw, les japonaises, le “tuning” (je n’aime pas trop ce mot car mal vu aujourd’hui après les facéties des années 2000, mais bon modifier une caisse, il faut appeler un chat, un chat, c’est du tuning), les sportives. Et bravo, le pari est réussi.

Quand on se pointe à l’heure fixée le samedi après midi sur le parking de l’université de Navarre, un panel de voitures très éclectiques est présent. C’est le vrai départ de l’événement qui se déroule en deux phases. La première est une balade qui nous mène sur des routes féériques dans les montagne remontant vers la frontière française non loin du lac d’Eugi. Car si les organisateurs ont compris un truc primordial c’est que les voitures c’est fait pour rouler. 

Nous serpentons donc et c’est très intéressant de voir ces autos posées au sol rouler devant une vieille série 5 de série. Un peu plus nous nous arrêtons sur une aire pour profiter des dernières lueurs du jour et faire des photos sous les feuilles tombantes offrant une merveilleuse palette de couleurs. 

Ça nous laisse le temps de de détailler certaine voitures, notamment la belle cox ovale noire parfaitement traitée, une violente bmw E30 MTECH 2 d’un vert sublime ou encore une AX qui doit en découdre comme il faut sur la piste. Certains propriétaires profitent des vidéastes présent pour faire quelques rushs en roulant laissant échapper quelques bruits de ligne inox et décharge de turbo pas déplaisants. Mais la nuit arrive vite en ce début novembre et nous ne tardons pas à reprendre la route pour jouir de la vie nocturne qu’offre Pampelune non sans avoir oublié de préparer le lendemain.

Car là encore l’organisation à fait fort. La seconde phase de l’événement consiste à un rassemblement statique et grande nouveauté, c’est dans le zénith de Pampelune que ça se passe. Chaque voiture a été placée afin d’offrir un spectacle visuel exceptionnel agrémenté par le passage de vidéos sur les quatres écrans centraux à la façon des stades américains. 

C’est incontestable, grâce aux lumières de la salle, les véhicules sont mis en valeur. On peut profiter des lignes sensuelles des porsches 964 de David et de notre amis Steph, la brutalité d’une fiat 131 Abarth de “race” ou encore du stance ultime du skyline écarlate. Quelques deux roues sont aussi de la partie et notamment deux somptueux modèles des années trente dont une “sans soupapes” posée devant notre stand. Et oui pour la première fois nous avons réalisé un stand sur un événement et nous espérons pas le dernier.

L’ambiance est bonne et la journée passe très vite. Dernier tour de piste pour immortaliser un parfait duo de lancia intégrale, la bouille attachante d’une corolla ke25 et la pureté de l'immaculé golf rallye de Gaby puis saluer le staff et surtout les féliciter. Car ça fait maintenant presque vingt ans que j’écume le milieu automobile et je n’ai pu voir que peu d’événement avec une si belle évolution. Bien sûr se cache derrière beaucoup de passion et de travail et nous ne pouvons que remercier Dani et son équipe pour cela. On vous dit sûrement à l’année prochaine les amis.

Voilà, il ne nous reste plus qu'à clôturer cette première année des brigands de la route. Merci pour nous avoir soutenu et d’être si nombreux derrière vos écrans à nous lire. Promis on vous reviens l’an prochain avec plein de belles choses mais avant cela on va profiter des fêtes de fin d’année. 

On vous souhaite donc de passer un joyeux noël et un excellent réveillon du nouvel an et si le temps vous le permet, sortez vos bolides les brigands!


Texte : Florian.S - Photos : Daniel.S & Bixente.A

60 vues