Rechercher

LA GENESE x REGARFIX

Dernière mise à jour : 20 janv. 2019


Notre passion est formidable. Elle est riche de rencontres, de voyages, de bons moments.

C'est un art de vivre, un peu à part, qui nous pousse à transformer nos engins, de rouler différemment et de se vêtir avec audace mais toujours avec style et affiche notre appartenance à cet univers.


Toutefois malgré la diversité de contenu que propose la presse et le web, nous n'avions pas de support pour assouvir notre soif. Après réflexion, hésitation et de longs mois de gestation, les brigands éclosent, un peu tard peu être mais l'envie est là. Nous voulons vous proposer un condensé de ce qui nous plaît, de ces hommes et ces femmes qui on une histoire, une gueule, de nos trips... Bref de ce qui ont les corones de vivre leur vie à fond, souvent bien loin de celle de monsieur tout le monde.


Pour commencer du bon pied et illustrer au mieux ce qui est expliqué plus haut, nous avons fait le choix de confier notre identité visuelle à un bel artisan découvert sur les réseaux sociaux et rencontré quelques mois plus tôt.



Regarfix. Le gars a du style, looké vintage, tatoué jusqu’au cou, il pourrait très bien travailler sur les ports, et comme ses origines ne sentaient pas trop les embruns, Bruno a laissé échouer ses pinceaux sur la côte basque.


“No plastic lettering”, cette devise en dit long sur son travail de peintre en lettre, métier qu’il pratique depuis ses 14 ans. A cette époque, le jeune préférait griser ses cahiers de dessins que de cours barbants. Quand il découvrit un atelier de création d'affiches de cinéma c'est la révélation. S'en suit une carrière dans la pub mais son domaine de prédilection ce sont les lettrages à l'ancienne et les dessins engagés. Ça tombe bien nous aussi et il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour qu'il nous sorte une planche à nos goûts.



On profite d'une journée maussade sur Biarritz pour découvrir un peu plus le bonhomme et sa douce Delphine. Pour eux cet univers n'est pas une mode sur laquelle on surfe mais bel et bien un art de vivre. Leur appartement le reflète bien. Et puis d'autres activités gravitent autour, notamment la création de sacs et accessoires à partir de tissus militaires recyclés sous l'enseigne dirtbags. Quand on est passionné on aime le partage. En découle une visibilité sur les plus évents du territoire et des travaux avec de grands noms français de la moto tout comme avec la plus part des commerces biarrots.


Enfin, puisqu'il faut aussi y en venir, parlons un peu de ce qu'il roule. Bruno a jeté son dévolu sur un Shovel de 74 et a choisi d'en faire un chopper au total look seventies. Sur 4 roues il se la joue plus moderne mais pratique pour glisser un long board ou des tools box.


177 vues