Rechercher

MADELEINE DE PROUST


Mes premiers « contacts » avec la R5, ont été sur un jeu PS2, il me semble que c’était Driver, dans lequel un épisode se déroulait à Nice, et tu pouvais avoir une voiture qui était, ou ressemblait à une R5 ! C’est une bagnole que j’aime beaucoup, de par sa simplicité. Quand tu vois une R5 GTL où… bah il y a rien, c’est un moteur Cléon, zéro électrique si ce n’est le poste et les phares : c’est simple, et t’as de l’autre côté la version bestiale de la Turbo. C’est tout et son contraire !

Puis à l’époque des 50cc,  avec mon meilleur ami Eliot, on débarrassait un parc de vieilles bagnoles accumulées par un gitan qui traîne près de chez nous. Un vieux monsieur d’une bonne soixantaine d’années et qu’on avait connu grâce à nos parents.

Le mec avait littéralement des centaines de carcasses accumulées, de la DS à la pelle, des versions break introuvables, des fiat 500 empilées, des Citroên tubes qui lui servaient d’armoires à toutes ces conneries qu’il avait pu accumuler, il avait un syndrome d’accumulation, des tas de solex / 103, enfin un bordel monstre avec des belles perles à travers.

Et au milieu de ce joyeux merdier, pourrissait une R5 GTL blanche, avec la petite bande déco rouge et orange, intérieur en velour rouge : une tuerie ! Pas pour tout le monde, car j’avoue avoir un faible pour les voitures dans leur jus avec des trous, de la rouille etc… mais vraiment une pépite !

Les années ont passé, ma passion pour tout ce qui peut rouler m’a fait avoir des trucs bien et moins bien entre temps : Fiat Panda Verte en 1ère caisse avec des pneus cloutés pour aller sur les sentiers, Golf 3 GT Tdi 90 peinte à la montana ( très marrant à faire d’ailleurs ), une Astra H GTC Sport ( de la merde ), une 323i E30 ph1 achetée avec un culbu cassé côté admission, Golf 3 Cabriolet Colour Concept Jaune toujours en ma possession, et un fameux 325tds E36.

La 5, je ne cherchai pas forcément ça à la base, je voulais me débarrasser de la BMW, gardant la Golf pour les longs trajets, et ayant mon kangoo pour charrier des conneries ou faire des trajets inutiles mais je cherchais une voiture ancienne avec 3 portes maximum pour pas trop cher : c’était donc Golf 1, 205, ou mon autre exception c’était un 324td ou 524td. Vu le prix des deux dernières et les merguezs que l’on trouve, je laisse tomber. 

Je suis tombé sur la 5 le samedi dans l’après midi sur le bon coin à Vallon Pont d’Arc, donc une petite heure de chez moi. Comme toutes les conneries que j’achète, j’envoie à mon père, la voiture avait été repeinte, donc très propre, le propriétaire était un passionné d’autos (M635csi dans le garage, DS Break ; et une SM en restau dans le garage), et par un pur hasard, mon pote Eliot lui avait acheté sa E10 la semaine d’avant mdr. On fait donc un tour et après seulement cinquantes mètres, un homme et un fils décrochent une banane d’enfer quand il voit la 5 passé. C’était la bonne !

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que je possède la 5 et je m’en sers tous les week ends. Niveau modifs j’ai juste changé volant et pommeaux depuis que je l’ai. J’ai rien envie de faire de plus, car j’aime ce côté simple avec ces 4 tôles.

Il va me rester à reprendre de la rouille surtout, notamment au niveau du châssis et surtout de profiter de ce bijou qui me fait vibrer depuis mon enfance. 


Texte et Photos : Jordan Bruyere (35mm Jordan)



297 vues