Rechercher

MAX CASSAGNE


Il faut bien se l’avouer, les sports extrêmes ça nous branche bien aussi. Sans particulièrement les pratiquer, on a toujours beaucoup de plaisir à admirer ces artistes de la glisse ou du ride qui jouent en permanence avec les limites de l’attraction.

Si il y a un de ces sports qui a le vent en poupe en ce moment c’est bien le bmx flat avec notamment des stars comme Matthias Dandois et Alex Jumelin qui mettent à l’honneur cette pratique.

Alors ne vous inquiétez pas chers Brigands, nous ne ferons pas de compte rendu du FISE ou autre contest (à moins que cela vous branche grave) mais quand au détour d’Insta on découvre un LOTUS ELISE avec un bmx flanqué sur son cul… Ben vous vous doutez bien que cela nous a aguiché.

On fouille un peu plus loin, et en déroulant son feed on retrouve le même arrimage sur une méchante BMW 1M. Apparement le gars ne fait pas juste des images pour les likes mais il roule aussi, que cela soit avec ses caisses ou ses vélos. Pour couronner le tout c’est un photographe talentueux et il est toulousain. Alors plus d’excuses possible il faut se rencontrer.

On a vraiment de la chance, ce début d’année nous offre une sacrée météo. On profite d’une fin de dimanche pour se retrouver sur un spot sympathique au pied du stadium. On arrive juste et le décor est déjà en place, la LOTUS, le BMX, un big graf à la gloire de la ville rose, le sunset et bien sûr le fameux Max Cassagne.

C’est quand même dingue qu’on évolue dans le même milieu, dans la même ville et que l’on a quasi le même âge sans que l’on se connaisse pas. Bef.

L’accueil est de suite très sympathique. Ce trentenaire vigoureux s’avance vers nous avec un grand sourire. Les présentations sont faites.

Max navigue dans différents secteurs. Professionnellement, c’est dans la communication qu’il évolue ainsi que dans une petite agence de location, VINTAGE CAMPER, dans laquelle il propose avec son ami Yann JAFFRENNOU des combis pour tous vos évènements. A côté de cela, il trouve le temps de couvrir les mariages, présentations d’entreprises, événements sportifs et rassemblements automobiles par des reportages photos d’une finesse incroyable posant un oeil différent presque comme si chaque photo avait été volée. Du grand art. d’ailleurs on vous conseille d’aller faire un tour sur son site internet dont vous trouverez le lien en bas en cliquant sur son nom.

Parlons un peu moteur. Max a été piqué très tôt. A 14 ans, il s'essayait déjà aux joies de la conduite avec une 4L qu’il torturait dans les champs. Puis, le permis en poche, c’est au volant d’une superbe twingo qu’il arpente les rues. Toutefois il a préféré prendre un peu de maturité pour passer aux choses sérieuse et il commença à l’approche du quart de siècle avec une fiat 500 abarth, puis une mini JCW, golf 5 R32. Aujourd'hui, il se fait plaisir avec deux bijoux à tous points différents mais tellement excitants l’un et l’autre.

Commençons par la star du jour.

Une LOTUS Elise 111R Sportsracer. Une série limitée à 100 exemplaires dans le monde que Max a acquis en 2015. Dans le compartiment moteur (à l’arrière hein!) c’est le fameux moteur TOYOTA 1,8 192cv qui pousse la petit karting de 900kg  dans les 8750trm Maxime nous l’assure “une vraie moto”.

C’est un modèle toutes options doté de la clim et des vitres électriques ce qui l'alourdie un peu mais il est possible d’enlever le hartop qui lui donne ce look de coupé pour passer en version targa et grappiller quelques kilos.

Passons à présent à l’autre bolide du garage, une superbe BMW 1M. Laissons Max nous parler de sa dernière acquisition.

“Ce n'est pas la même philosophie vous me direz, mais qu'est ce que c'est fun, une véritable machine à drift.

Un V6 biturbo de 340cv dans une série 1 bodybuildée au look unique. Là encore, c'est une série limitée, produite pendant seulement 1 an, 100ex en France.

J'ai fait mes premiers pas sur circuit et je dois dire que c'est vraiment top de pouvoir se lâcher en toute sécurité !”

Maxime souhaitait également nous parler d’une caisse qui lui est chère.

“Il y a mon daily, non des moindres, une magnifique mégane 2 DCI 80cv de 2003 avec 180000km, le pied absolu ahah”

Blague à part, passons aux choses sérieuses.

Il est temps de décrocher ce deux roues harnaché à la LOTUS par un système de chez Seasucker. Grâce à ce dernier, les vélos suivent Max partout. D’ailleurs il vous conseille vivement d’aller voir leur e-shop, ils ont du matos vraiment au top.

Le BMX lui est un assemblage de plein de pièces différentes mais Max tiens à remercier Ali de chez Moto Bicycles pour lui avoir dégoté ces superbes pédales. Les fins réglages réalisés par Flo de chez Bike Square permettent à Max de faire des prouesses dans les figures qu’il effectue.

On se régale à admirer la dextérité et les finesse du style baignés par les rayons du soleil couchant.

La nuit approche, on remballe tout. Brice Daraut nous a rejoint avec son Z3. On déambule dans les rue de la ville rose et on en profite pour faire hennir les chevaux. Le gens se retournent d’abord pour le bruit puis restent subjugués par l’attirail de la Lotus et du BMX. La soirée se terminera autour d’une bière et de saucisses avec vue sur le canal du midi. La dolce vita toulousaine.

Voilà, encore une fois on pourra dire que notre passion nous a permi de rencontrer de belles personnes. Bien sûr aujourd’hui les réseaux sociaux facilite bien les choses. Une chose est sûre c’est que Max ne sera pas le dernier, c’est vraiment pour ça que les Brigands de la route sont nés.


Texte : Florian SENAC - Photos : Kevin BRUAND, Maxime CASSAGNE & Brice DARAUT

231 vues