Rechercher

Son of cobra


La côte basque dispose d’un beau vivier de passionnés tous aussi talentueux que sympathiques. D’ailleurs on va vous en présenter pas mal dans les prochains articles. Pour nous, la source se trouve dans un petit local d’Anglet qui ne paye pas de mine mais qui regroupe une bande d’amis qui respirent bon l’essence des Brigands de la route. C’est devenu notre point de chute à chaque déplacement. On y est bien, l’ambiance est au top et les caisses sont folles.

D’ailleurs, une Ford Falcon au style engagé déclenche en moi des sécrétions salivaires à chacune de mes venues. Son proprio, un fameux Paul, n’est jamais là, voyageant en permanence entre l’Europe et les States. Pourtant il fait partie de toutes les conversations. Un mystère s'installe.  

Lors du dernier Wheels and Waves, Paul est dans les parages, c’est autour d’un BBQ que l’on fait connaissance. Paul n’est pas forcément le cliché du mécano foufou. Manchette tatouée, belle gueule, seule la poussière sur ses fringues traduit qu’il met les mains dedans. Quelques minutes de discussion avec lui et on comprend qu’il ne fait pas dans la figuration.


Ce que paul recherche, c’est l’exclusivité, le sensationnel. Alors, pour atteindre sa recherche du Graal, il fait tout lui même avec les meilleurs produits. Son astuce :  “tu vas à la dernière page des articles que tu cherches, c’est les pièces les plus chères, les plus performantes”.

En posant les yeux sur la falcon, c’est sûr ça pue les perfs. Look street legal tout droit sorti des 60’s, intérieur vidé, “sponsors” inscrits sur les flancs. Sous le capot aussi ça s'excite.

Autre jouet de Paul, une bavaroise rapportée sur le vieux continent après s’être fait dorer la pillule en Calif. La 2002 a reçu le même traitement que la Falcon pour en extraire le max de sensations à la différence de la petite teutonne, elle est faite pour s’amuser dans les cols pyrénéens et pas sur les drags lines.

S’il ne travaille pas sur des caisses, Paul shape avec talent de sublimes planches de surf sous le nom de Son of Cobra. C’est son gagne pain, comme on dit, et ça marche très fort. A en croire ses dernières collabs avec de belles marques comme les chaussures CLAE ou encore RIP CURL. Ce métier l’amène régulièrement à faire le pont entre les States et le Pays Basque. Ainsi il s’inspire de ces deux contrées pour confectionner ses planches ou ces voitures.

Enfin, le soleil californien doit être meilleur, car en ce début d’année il reprend ses bagages pour les poser de nouveau sur les terres de l’oncle Sam pour quelques temps. Le plus dur, ça sera surement d’y trouver une place pour ses deux beaux jouets. On te souhaite un bon voyage Paul et si tu es emmerdé, on te les garde tes caisses, t'inquiètes.


Texte : Florian SENAC - Photos : Kevin BRUAND



140 vues