Rechercher

THE TENEMENT OF TENACY


S’il y a bien une marque devenue incontournable à ce jour dans le milieu dans lequel nous évoluons, c’est bien DEUS. En effet, la marque australienne a, en seulement 13 ans, redéfini la custom culture en mixant les univers de la personnalisation motorisée et du surf pour en faire devenir un vrai art de vivre supplantant la suprématie “harleyiste” de ce milieu.

Cela passe, vous le savez surement, par la création régulière de collections de sappes stylées et fonctionnelles désignées le plus souvent par des artistes eux même issus de la surf ou custom culture. Mais aussi par des projets bien léchés sur deux roues motorisées ou non et depuis peu sur quatre roues avec un superbe Land Rover jaune réalisé en collaboration avec l’atelier portugais de Cool &Vintage.

Afin de diffuser ce cocktail d’idées subtiles, les gars de DEUS ont monté plusieurs concept-stores dans le monde où l’on peut trouver aussi bien un magasin, qu’un coin bar ou encore un atelier et des salles de projection le tout dans un décoration parfaite et une ambiance détendue. Sydney, Bali, Tokyo, Los Angeles, Milan, … Tous les continents sont couverts par les DEUS Temples.

Pour l’hexagone, c’est la capitale française du surf, Biarritz qui a été choisie. Le “Tenement of Tenacy” est devenu notre arrêt obligatoire lorsque nous passons par la côte basque. Nous avons profité de notre dernière visite pour discuter un peu avec Ben, l’un des responsables de la marque pour l’europe, de l’aventure DEUS française.

Brigands de la route : On s’était rencontré sur un wheels and waves bien avant que le shop s’ouvre. Depuis quand t’occupes tu de la marque Deus?

Ben Marigot :J'ai ramené Deus dans mes bagages après une Année passée en Australie, il y a 7 ans maintenant ! 


BDRL : Comment est née l’idée de créer the tenement of tenacity?

BM :J'ai toujours aimé les lieux alternatifs / hybrides ou se mélangent vêtements, café / bar, galerie etc... Deus c'est ça mais autour du Surf et de la Moto donc j'ai plongé ! 

BDLR : Qui sont tes collègues qui s’occupent du shop avec toi et comment vous répartissez vous les tâches?

BM : En réalité je ne suis pas dans l'opérationnel au shop. Je me concentre sur le développement de la marque dans son ensemble (Projet de magasin et distribution). Au magasin c'est Maiana Razin qui gère l'ensemble café / Shop. Elle travaille avec 3 personnes : Tom Terre, Canelle Dupuy et Ainhoa Urretxu. Ils sont tops. Jean-Charles Carrera s'occupe lui de la partie distribution et du marketing global.


BDLR : Comment avez vous choisi le nom?

BM : Nous avons beaucoup échangé avec les Australiens, nous voulions un nom aussi fort que les 5 premiers. Un nom qui sonne mais aussi qui ait un sens. Tenement (petit immeuble en rapport avec le local) et Tenacity (Ténacité, qualité nécessaire pour monter ce genre de projet mais surtout pour progresser en Surf !)

BDLR : Pourquoi la ville de Biarritz?

BM : Pour un premier pas en France, il fallait une ville emblématique. Biarritz c'est la capitale du Surf et c'est une ville qui, malgré ce qu'on peut croire, vit toute l'année


BDLR : Combien d’événements faites vous par an et comment les choisissez vous? (Imposés par Deus ou libre à vous?)

BM : Nous sommes totalement libres dans l'organisation d'événements. Nous manquons juste de temps ! On doit faire une Dizaine d'évènements par an, peut-être un peu plus. Soit ce sont des événements globaux Deus, comme le Deus Bike Duild Off par exemple ou des projections de films, soit ce sont des événements avec des acteurs locaux, en fonction de nos rencontres et envies.

BDLR : Quel seraient les événements que vous auriez envie de faire?

BM : Un rassemblement de vieilles caisses. Mais il nous manque le parking pour ça !


BDLR : En plus de ça vous gérez les pop up stores. Comment faites vous ?????

BM : On travaille beaucoup et surtout on aime ce qu'on fait !


BDLR : Quels sont vos projets pour les mois à venir? 

BM : Nous installons un corner dans un magasin au Bon Marché à Paris (suite au succès du Popup la bas), et également dans un magasin partenaire à Toulon. 

Cette dernière visite était motivée par l’étape française du DEUS BIKE BUILT OF, un concours de personnalisation de moto ouvert aux amateurs comme aux professionnels. Une bonne occasion de revoir des têtes connues comme Caro d’EUDOXIE ou JM de BIVOUAC ET SAUCISSON. Mais surtout de détailler de belles machines comme la “rocket Bultaco” de Fabrice ou encore la tonitruante “Gaby” des miss d’EUDOXIE.

Encore un bon moment passé dans le temple du cool. Merci à Ben de nous avoir accordé quelques minutes pour cette interview, on se revoit vite.


Texte : Florian.S - Photos : DEUS FRANCE & Florian.S

158 vues