Rechercher

VOYAGE AU PAYS DES AGACES


Aujourd’hui, je vais vous narrer l’histoire d’une équipe de mordus du volant avec laquelle je partage, lors de balades dominicales, quelques moments biens sympathiques. 

Tout commence dans les années 90, quand plusieurs illuminés résidant autour de ma ville natale trouvent la bonne idée de chiner de vieilles guimbardes pour s’amuser sur un circuit improvisé en terre. Seulement très vite les bordures du circuit sont vites atteintes et bon nombre d’entre eux s’engagent dans le championnat régional d’auto cross. 

A cette époque je n’ai que 6 ans mais mes parents, alors que pas du tout passionnés par les voitures, sponsorisent une connaissance et se prennent d’engouement pour l’ambiance des courses. Alors à la belle saison, nous suivons le championnat à travers le sud ouest et après une épreuve, un tour dans le baquet d’un buggy a suffit à me donner le virus des moteurs vrombissants. 

Et cela dura pendant de belles années mais par contraintes professionnelles ou personnelles certains arrêtent et le durcissement des règles de sécurité sonnera le glas de ces week-end festifs.  Peu importe. Adolescent je suis alors mon frère dans les affres du tuning alors que les pilotes déposent les casques au profit de la quête aux bombinettes de leur jeunesse. 

Quelques années plus tard, chacun ayant une sportive mythique, ils décident de se retrouver pour partager le bitume avec leur bijoux. C’est là que naît l’Ecurie Automobile du Saves. Pour ma part les portes de ce club sélect me sont ouvertes après avoir essuyé la fougue de la jeunesse quand, aux dires de Gérard parlant de ma 2002, j’ai enfin trouvé une vraie voiture. 

Car bien sûr en tant que chef d’orchestre, Gérard sélectionne scrupuleusement les membres qui entrent dans l’écurie. Cet homme droit mais juste maintient depuis le départ l’esprit du groupe en mêlant passion, culture et tradition. Cet ancien officier du corps enseignant manie à merveille les jeux de langue française pour mettre tout le piquant et l’humour lors des rencontres. 

Cinq à six fois par an, une sortie dominicale est organisée au départ de L’isle Jourdain sur un tracé sublimant les routes de Gascogne avec une pause gastronomique parfaitement adaptée à notre belle région. En extra, une fin de semaine pour tâter les chemins cévenols ou une fête dédiée aux alpines prennent place au calendrier. 

Mais en ce dimanche du 15 septembre la balade avait un goût particulier. Gérard nous amène au pays des agaces, comprenez en patois local la pie. Ainsi nous passons de vallées en coteaux jusqu’à tutoyer les contreforts pyrénéens. Profitant de la journée ensoleillée nous traînons un peu pour cette dernière sortie annuelle. 

Cependant, c’est aussi une autre dernière. Celle de Gérard qui, malgré ces longues années aux commandes et une pêche d’enfer, décide de passer la main. 

Alors nous nous attardons un peu plus autour du traditionnel rafraîchissement de fin de sortie offert par Sylviane et Philippe en se racontant de sempiternelles anecdotes accumulées au fil des ans. 

Je tiens à remercier personnellement Gérard et Philippe, mon parrain dans l’association, qui m’ont permis de partager ces moments avec de biens sympathiques passionnés et leur compagne. Je ne doute pas que l’aventure va continuer avec brio mais en tant que petit jeune vous contemplant depuis tout ce temps c’est sous un œil nostalgique que la page se tourne. 


Texte et photos : Florian.S


83 vues